Catégories
Analyse

Attention à ces arnaques d’influenceurs qui sévissent sur YouTube et Instagram !

Les créateurs de contenus sur YouTube, Instagram et TikTok ne sont pas tous tes amis. Certains gros influenceurs aux centaines de milliers d’abonnés ont mis en place des stratagèmes très élaborés pour tenter de te soutirer de l’argent en ligne. Dans cet article, je vais te montrer comment déjouer leurs pièges et ainsi mieux te protéger toi et ton entourage.

Au sommaire :

  1. Le dropshipping : légal ou pas ?
  2. Le MLM : comment perdre 300€ à tous les coups ?
  3. Le placement de produit dissimulé
  4. L’arnaque aux fake meds
  5. La vente de formation pour devenir riche

Pas le temps de lire ? Regarde ma vidéo !

1- Le Dropshipping : légal ou pas ?

Le dropshipping est le fait vendre en ligne des produits dont on n’a pas les stocks. On se contente alors de faire le lien entre l’acheteur et le fournisseur généralement situé en Chine.

Si la pratique n’est pas illégale, les conditions de vente le sont souvent. Par exemple, on va te vendre des airpods / apple watch contrefaits ou des faux livres décoratifs, 5 à 10x le prix auquel tu aurais pu les avoir sur Aliexpress.

Ex avec des faux livres décoratifs contrefaits

En plus, bien souvent, le site de vente a intégré des faux avis et on omet de te dire qu’il te faudra + de 2 mois pour recevoir ta commande.

Les faux Livres vendus 19€ par l’influenceuse coûtaient moins de 2€ sur Aliexpress

Autre exemple de fausses Apple Watch promues par un agent d’influenceurs issus de la téléréréalité

Beaucoup de YouTubeurs / Instagramers / Stars déchues de la télé-réalité trempent dans ces combines, malheureusement. La DGCCRF les a fort heureusement en ce moment dans le viseur

Les risques en cas de dropshipping illégal pour l’influenceur et le vendeur : 2 ans de prison ferme et 300 000 euros d’amende.

Je te recommande de regarder la vidéo de MaxEstLa ci-dessous pour ne plus te faire avoir.

2- Le MLM : comment perdre 300 € à tous les coups ?

MLM veut dire Multi Level Marketing.

Qui veut du détergent qui lave + noir que noir ?

C’est une pratique commerciale qui consiste à vendre en direct à ses proches des produits que personne ne veut comme des compléments alimentaires, des détergents qui salissent, des parfums qui puent, des formations pour perdre ton argent en bourse… 

Extrait du rapport de la Miviludes sur les dérives sectaires sur Internet

Là où c’est dangereux, c’est qu’on te force à payer un droit d’entrée de 300€ et qu’on te pousse via les réseaux sociaux à refourguer la camelote des sociétés de MLM à des centaines de personnes.

MLM vs JOB

From Visually.

Le MLM, c’est une chaîne de Ponzi aux dérives sectaires où il n’y a que ceux qui sont à la tête de la pyramide qui gagnent, ceux qui sont à la base perdent tout. 

JP Fanguin, le fake entrepreneur suisse, qui a défrayé la chronique avec sa punchline “la question est vite répondue” se trouvait en fait être un rabatteur de de la MLM “Melius” d’après l’enquête du Parisien.

La Miviludes indique dans son rapport annuel (à télécharger ici) que le nombre de plaintes a doublé en 1 an avec le confinement et que les victimes sont souvent très jeunes, car trouvent séduisante la promesse d’argent facile en travaillant de chez soi.

Je te recommande de regarder la vidéo d’un créatif pour en savoir + sur ce type de dérive sectaire.

3- Le placement de produit dissimulé

C’est quand un YouTubeur ou un Instagrammer parle d’un produit en bien sans mentionner qu’il a été rémunéré ou qu’on lui a offert le produit pour le test

Donc il trompe son audience qui pense qu’il recommande le produit parce qu’il est bien.

Nabilla, l’ex star de la téléréalité, s’est vu infligée récemment par la DGCCRF une amende de 20 000 euros pour avoir dit du bien en 2018 d’une formation en cryptomonnaies à ses millions de followers sur Snapchat, sans mentionner qu’elle était rémunérée pour ça.

L’autorité de régulation de la pub avec l’agence Reech ont détecté que sur 30 000 publications sponsorisées sur YouTube et Instagram, 27 % des comptes ne mentionnaient pas le partenariat.

27 % des influenceurs ne citent pas leur partenariat rémunéré

Le chiffre monte même à 43% sur les chaînes YouTube et comptes Instagram de moins de 10 K abonnés.

1 micro-influenceur sur 2 ne cite pas son partenariat avec une marque

Ca veut dire que les micro-influenceurs ne savent pas que quand une marque leur offre un produit pour un test, c’est aussi un placement de produit et qu’il faut clairement l’indiquer.

Moi perso, je le fais systématiquement sur YouTube en le disant dans la vidéo et en affichant en début de vidéo une infobulle “inclut une communication commerciale”, donc fais-le toi aussi !

Vidéo avec mention “Inclut une communication commerciale”

Il y a juste à cocher dans YouTube la case “Ma vidéo contient une communication commerciale”.

La case à cocher dans YouTube Studio

4- L’arnaque aux Fake Med

Fake Med = Fausse médecine. Avec le confinement, nous avons été submergés de fake news sur les réseaux sociaux et notamment de propagandes de naturopathes nous disant qu’il fallait ne manger que des produits naturels, non transformés, bien dormir et faire du sport.

Jusque là pas de problème, C’EST DU BON SENS ! Là où ça me dérange c’est quand certains sur les réseaux sociaux encouragent à ne pas se vacciner contre le covid-19, alors que c’est mortel pour les gens obèses et âgés.

Et pire encore quand un gourou naturopathe dénommé Thierry Casanovas qui a 550 000 abonnés sur YouTube dit à ses adeptes qu’il ne faut manger que des aliments crus et faire des jeunes.

Ajouté à cela, le monsieur qualifie la chimiothérapie de mort au rat et indique aux personnes atteintes de cancer de se soigner plutôt au jus de carotte.

La Miviludes indique avoir reçu en 3 ans plus de 600 saisines contre ce type de gourous naturopathes, 100 en tout pour Thierry Casanovas rien que pour l’année 2020.

Extrait du rapport de la Miviludes

Franchement, ça m’énerve que YouTube laisse quelqu’un qui tient des propos dangereux à l’égard des malades du cancer faire une audience de 80 millions de vues.

Méfiez-vous des faux médecins sur YouTube !

Il y a 16 ans, j’ai été victime de la maladie de Hodgkin, une sorte de cancer des ganglions. J’étais au stade 3 de la maladie. Si je n’avais pas vu un médecin et reçu mes 16 traitements de chimiothérapie en 8 mois, et bien aujourd’hui je ne serais plus parmi vous.

Donc, n’écoute pas ces gourous naturopathes qui n’en veulent qu’à ton portefeuille et va voir un vrai médecin si tu es malade.

5- La vente de formations de fake entrepreneurs

Encore une manœuvre qui peut faire très mal à ton portefeuille, les formations en développement personnel vendues par des fakes entrepreneurs. Je t’avais un peu parlé de cela il y a 2 ans avec le cas JP Fanguin.

La Miviludes, qui lutte contre les dérives sectaires, a reçu plus de 200 signalements en 2020 contre des coachs en développement personnel. 

Les initiales qui reviennent le + souvent dans son rapport sont DL et FN. Ce ne sont pas des partis politiques, mais les initiales de coachs en développement personnel qui s’inspirent de l’américain Tony Robbins (qui ne vaut pas mieux qu’eux). 

Certaines personnes disent avoir perdu entre 40 000 et 100 000 euros en 1 an au contact de l’un d’eux.

Donc n’achète pas leurs formations à 1 997 euros pour espérer devenir plus riche qu’eux ou arnaquer d’autres internautes crédules.

Comme le dit Florent Giraud, inspecteur à la répression des fraudes, si les formateurs en dropshipping conduisent de belles voitures et portent des rolex c’est plus grâce à la vente de formations qu’à leur business de dropshipping.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.